November 20, 2018
Tags: News

Rachel Eulena Williams is featured on Le Progrès (FR) for her exhibition at galerie Ceysson et Bénétière.

Rachel Williams, la liberté hors de la toile

La galerie Ceysson et Bénétière accueille jusqu’au 15 décembre l’exposition Zero gravity de la New-Yorkaise Rachel Eulena Williams. Cette artiste présente des œuvres où la matière se veut représentation de la peinture. Ses toiles sont faites de multiples pièces cousues et déconstruites. La corde vient faire le lien entre toutes ces formes, tel un trait ou un coup de pinceau, afin de connecter toutes les parties de la toile. Elle propose des toiles sans châssis, tel un tableau-sculpture. « Mon objectif est de conjuguer le dessin, la peinture et la sculpture, confie Rachel Eulena Williams. L’œuvre est esquissée comme une sculpture, que je construis après comme une peinture. » Toutes ses œuvres sont inspirées de son environnement et de ses lectures, notamment de science-fiction. Rachel Eulena Williams expérimente cette idée de tableau sans la toile : « Sortir du châssis m’offre plus de liberté. Je peux tout conjuguer, combiner et essayer. »

To view the full post visit Le Progrès.

For more information about Rachel Eulena Williams please contact the gallery:

info@coopercolegallery.com
+1.416.531.8000

LOADING

Back to top